Quotidien

Le Havre : de nouveaux cavaliers livrés à la GMP

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Le port du Havre est connu pour être le deuxième plus grand port français et un des plus performants dans toute l’Europe. Situé sur la Seine maritime, ce port s’étend sur plusieurs communes au sein du Havre et se trouve plus précisément au nord de l’embouchure de la Seine. Il a aussi été créé en 1517 sous les ordres de François 1er pour répondre à une demande des riches commerçants de cette époque. Toutefois, depuis ce temps, il a su évoluer. C’est dans ce contexte qu’il va se doter de nouveaux cavaliers afin de faciliter la manutention portuaire.

Les nouveaux cavaliers : un nouvel atout pour le port du Havre

Le port du Havre est connu pour être un des ports européens les plus réputés. Sa longue existence atteste de son expérience et de son importance d’un point de vue économique dans toute la région. On peut y noter un trafic de près de 70 millions de tonnes par an. Ce qui représente des milliers de containers. C’est une masse énorme de marchandises qu’il faut nécessairement transporter et stocker. C’est en ce sens que ce port s’est dotés de 12 nouveaux cavaliers ESC 450 Kalmar. Ceux-ci, par le biais du navire Monika au mois de nombre 2018. Ce sont des machines possédant une technologie de pointe dans ce cas de figure. En effet, ces cavaliers ont une capacité de levage qui peut aisément aller jusqu’à 50 tonnes. De plus, ils ont un équipement composé d’une motorisation diesel-électrique qui est une nouveauté dans ce domaine. Cela s’inscrit surtout dans la volonté de consommer moins d’énergie afin de passer à une certaine optimisation des ressources.

A voir aussi : Combien coûte la pose de dalles de faux plafond ?

Les nouveaux cavaliers du port du Havre : une volonté d’évolution

Le port du Havre est certes le deuxième port de France en termes de capacité et de surface et un des plus grands d’Europe. Toutefois, du point de vue mondial, il reste du chemin à faire. C’est en ce sens que les autorités ont mis en place un nouveau projet permettant à un des plus anciens ports de France de grappiller quelques places. C’est ce qui explique la commande des 12 nouveaux cavaliers de dernière génération. Ceux-ci s’inscrivent dans le cadre d’un renouveau de ce port qui tardait à se démarquer par rapport aux autres ports les plus remarqués à travers le monde. Ces nouveaux matériaux lui permettront ainsi de passer vers un autre niveau dans le cadre de la manutention portuaire et c’est un vrai avantage pour ses utilisateurs.

A lire aussi : La France s’emballe pour les jeux d’argent en ligne