Ascenseur STALIFT Tournai fusionne avec FAIN Belgique après son rachat en mars 2021

Ascenseur STALIFT Tournai fusionne avec FAIN Belgique après son rachat en mars 2021

Dans sa course à la conquête du marché régional, FAIN Belgique enchaîne les acquisitions d’entreprises. Plus rien ne semble pouvoir arrêter la structure après une fusion particulièrement intéressante avec Ascenseur STALIFT Tournai. Retour sur un rachat qui a fait couler beaucoup d’encre.

Un rachat stratégique pour le géant belge du déplacement vertical

Le 1er mars 2021 marqua un tournant crucial dans la stratégie de l’une des entreprises les plus en vue sur le marché belge du déplacement vertical. Selon les informations communiquées par nul autre que FAIN Belgique, le rachat de Ascenseur STALIFT Tournai s’est soldé par la fusion des deux entités.

A voir aussi : Et si vous achetiez votre flotte professionnelle d'occasion ?

Ce coup de maître de l’entreprise espagnole a le mérite de redéfinir le paysage des ascenseurs en Belgique. Il promet surtout un second semestre très productif sur le plan international, car la structure dispose déjà de plusieurs ramifications en Irlande, en Suisse et en France.

Le groupe bénéficie désormais de la force STALIFT, notamment en matière de maintenance d’escalator, de monte-charge et d’ascenseur. Pour ce dernier, la fusion est synonyme d’un nouveau départ, propulsé par l’expérience de FAIN, sa politique d’emploi et la qualité de sa formation professionnelle.

A lire en complément : Les informations sur le site noroitlabo.com

L’objectif des dirigeants de FAIN est de continuer la dynamique de croissance amorcée depuis quelques années pour :

  • développer des technologies novatrices ;
  • explorer de nouvelles possibilités d’expansion ;
  • améliorer la qualité de leurs services sur le marché belge.

Au cœur de toute cette stratégie se trouvent les ascenseurs ION, véritables figures de proue de la marque espagnole.

FAIN Belgique : les chiffres d’une croissance vertigineuse

Le groupe FAIN s’est engagé sur le chemin de la croissance et de l’expansion. Sans surprise, la filiale belge ne cesse de se consolider au point d’être considérée par beaucoup comme l’un des leaders de ce segment.

La société espagnole s’est implantée en Belgique en 2018. 3 ans plus tard, elle rachète STALIFT et intègre plus de 500 équipements en maintenance. Sa fusion avec RENSONNET et le groupe CDI SERVICES lui a ensuite permis de produire plus de 1 600 unités.

Les 3 sociétés incorporées opèrent sous la bannière du géant belge avec 37 salariés, 2 410 équipements et environ 8,6 M€ de chiffre d’affaires.

La fusion de FAIN et Ascenseur STALIFT Tournai est révélatrice de l’ambition et de la vision stratégique de la structure. Le déplacement vertical entre dans une nouvelle ère et, pour survivre, il faut se positionner comme une force dominante.

DE LIFT : la cerise sur le gâteau ?

En 2023, le groupe FAIN ne campe pas sur ses positions. Il rachète l’entreprise belge DE LIFT et intègre par la même occasion 8 200 équipements supplémentaires.

Si cette opération n’a rien d’inhabituel venant de FAIN, elle sonne probablement le glas pour la concurrence. La structure détient désormais 7 % du marché belge, environ 10 800 équipements et 7 ramifications à travers le pays.

Pour couronner le tout, FAIN Belgique couvre entièrement le territoire flamenco et wallon. Il se présente désormais comme un acteur incontournable et consolide la société mère dans sa volonté de conquérir le marché international.

À l’avenir, il est clair que FAIN continuera à racheter les sociétés avec le potentiel d’étoffer les secteurs qui lui font encore défaut. Pour ces structures, se rattacher à une telle entité est un véritable tremplin, car le groupe prône l’humain et les valeurs qui s’y rattachent.

à voir