Maison

5 conseils pour choisir son foyer au bois

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Aujourd’hui, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous devez revenir à l’utilisation du foyer au bois. Premièrement, il fait partie des moyens les plus écologiques et économiques de se chauffer. En outre, c’est un mode de chauffage qui vous permet de bénéficier des aides financières pour son installation. Un foyer au bois vous permet aussi de réaliser des économies d’énergies. Mais, pour en profiter, vous devez bien le choisir. Si vous voulez savoir comment y arriver, la lecture de cet article vous apportera un plus.

Connaître la puissance de chauffe utile 

Pour jouir du confort que peut offrir le foyer au bois lorsque ses performances sont idéalement exploitées, vous devez connaître sa puissance. Cette dernière doit correspondre à l’espace à chauffer, que cela soit pour un chauffage d’appoint ou un chauffage principal. Il faut noter que pour un chauffage d’appoint, il faut en moyenne aujourd’hui une puissance de 1 kW pour chauffer 10 m2. En dehors de ça, il faut tenir compte du rendement de l’appareil. Généralement, un rendement de 85 % est excellent pour vous faire économiser de l’énergie tout en vous réchauffant. Vous avez plus de précision sur https://www.expertschaleurbois.fr/.

A lire également : Les outils indispensables pour le gazon

La taille du foyer au bois

Vous tiendrez compte de la taille de votre foyer au bois dans votre choix en raison de l’autonomie dont vous pourrez bénéficier. En effet, plus le silo est grand, plus l’appareil pourra tenir longtemps avant que vous ne chargiez les bûches et autres à nouveau. Ainsi, vous pourrez passer de 5 à 12 heures. Par ailleurs, de la taille du foyer va aussi dépendre le prix du bois, car les foyers ne vont pas prendre les mêmes tailles de bûches.

Les types de diffusion de chaleur

Le foyer au bois peut vous diffuser la chaleur de différentes manières. Vous pouvez alors opter pour une diffusion par rayonnement. Ici, le chauffage est de basse température et se transmet à des masses telles que le bâti, les murs, ou la paroi. Ces derniers restituent ensuite la chaleur dans la pièce. Vous avez également la diffusion par convection avec laquelle l’air chaud est envoyé dans toutes les pièces via des conduits. L’appareil ici est plus performant. Avec les poêles à foyer fermé, vous n’avez quasiment pas d’émission polluante.

A lire aussi : Comment poser des volets à battant étape par étape

L’apport d’air utile

Votre foyer aura besoin de 8 m3 d’air en moyenne pour 1 kg de bûche avant que la combustion ne soit meilleure. Vous pouvez obtenir cet air en puisant à l’intérieur de votre logement. Ici, avant installation du foyer, vous devez vous assurer que l’alimentation en air de ce dernier sera suffisante. Il est aussi possible de prélever l’air directement de l’extérieur. Cela se fera par l’arrivée d’un système d’arrivées d’air directes. Pour un foyer fermé et étanche, vous pouvez réaliser la prise d’air via une façade ou à travers la dalle de sol.

La matière du foyer 

Les matériaux qui servent à concevoir les poêles sont généralement en fonte ou en acier. Les deux matériaux présentent quasiment les mêmes avantages. Toutefois, la fonte a une masse qui lui permet de bien conserver la chaleur pour une durée supérieure à celle de l’acier. Aussi, elle fournit plus une chaleur uniforme. Par ailleurs, pensez à choisir un foyer équipé d’un accumulateur de chaleur. Ce dernier pourra vous redistribuer de manière progressive l’énergie par rayonnement dans les 8 à 12 heures après que vous ayez éteint le feu.