Comment bien choisir son monte-escalier intérieur ?

Monte-escaliers intérieur

Les personnes à mobilité réduite ne peuvent éviter cette question. Si vous êtes de ceux qui se demandent comment choisir un monte-escalier adapté à votre situation, ces prochaines lignes sont pour vous. Plusieurs critères sont à prendre en considération pour cet investissement à long terme.

En trouvant un modèle adapté à son escalier

La configuration de votre intérieur est le premier facteur qui déterminera le choix de votre monte-escalier. En effet, un escalier droit ne peut recevoir le même monte-personne qu’un escalier en colimaçon. La pose et la trajectoire des rails ne seront pas les mêmes puisqu’ils devront suivre une courbe prononcée dans le second modèle. Souvent, le monte-escalier est posé à l’intérieur de la courbe de l’escalier pour laisser la partie la plus large, celle de l’extérieur, libre aux personnes montant à pied.

A lire également : Astuces pour réduire sa facture de chauffage

Selon la configuration de l’escalier, il est aussi possible de faire débuter la trajectoire des rails avant la première marche. Ainsi, l’utilisateur peut tranquillement s’installer sur le fauteuil montant sans gêner le passage. L’installation de monte-escalier peut aussi se faire en extérieur, pour monter les escaliers de son perron, par exemple. Dans ce cas, le modèle est spécifique et résistant aux intempéries grâce à un revêtement protecteur qui le fera tenir sur le long terme.

En assurant sa sécurité

C’est le B.A.-BA. Les normes de sécurité d’un monte-escalier à domicile doivent être respectées. A commencer par celles liées à l’assise du siège. Ce dernier doit être confortable et doit disposer d’une ceinture de sécurité pour éviter toute chute accidentelle. Il doit également comprendre une télécommande pratique et simple à utiliser.

A lire en complément : L’efficacité du purificateur de l’air

Il y a l’ergonomie du siège, mais il y a aussi le système de montage. Un dispositif de fin de course est obligatoire car c’est grâce à ce mécanisme que le siège va s’arrêter en fin de course sans avoir à appuyer sur la télécommande. Un détecteur d’obstacles doit aussi être présent. C’est grâce à ce dispositif que le siège va pouvoir arrêter sa montée si un obstacle est rencontré en chemin. Un système de vérouillage est aussi très important car il permet d’empêcher les autres personnes de mettre en marche l’appareil. Un détail très utile lorsqu’il y a des enfants !

En respectant son budget

C’est une variable déterminante dans l’achat d’un monte-escalier. L’investissement dans une telle installation va largement dépendre de votre escalier. Puisque le rail à poser se fait sur mesure, le prix est à déterminer au cas par cas. Cependant, il est évident qu’un modèle pour escalier droit va être nettement moins onéreux qu’un modèle pour escalier tournant. La pose est en effet plus simple et plus rapide.

Pour les budgets restreints, il existe une solution intelligente. C’est le monte-escalier d’occasion. Comme pour un monte-escalier neuf, le prix de son installation dépendra de l’escalier support, mais ce prix sera nettement plus abordable du fait de choisir un monte-escalier de seconde main. Sachez que chaque modèle d’occasion est vérifié, garanti et mis au normes de sécurité en vigueur. Il offre au final la même qualité que du neuf. Pour ceux qui n’ont besoin d’un tel équipement que pour un temps déterminé, la location d’un monte-escalier est également possible. C’est la meilleure option pour une solution temporaire.

à voir